Investir à Bordeaux : pourquoi créer une SCI familiale ?

Investir à Bordeaux pourquoi créer une SCI familiale

Les habitués de projets immobiliers savent parfaitement ce qu’est une société civile immobilière. Lorsqu’une entreprise est formée par et entre les membres d’une même famille, on parle de SCI familiale. Cette forme de société présente plusieurs avantages dont la sécurisation du patrimoine immobilier. Voici les intérêts à créer une SCI familiale à Bordeaux.

Protéger le patrimoine immobilier

Lorsqu’une SCI de famille détient un bien immobilier, celui-ci n’est plus assujetti aux règles de l’indivision en cas de décès et de succession. En laissant une SCI gérer un patrimoine immobilier, les associés garantissent la conservation du bien au sein de la famille. Ainsi, aucun membre ne peut décider unilatéralement de se séparer d’un bien, sauf s’il possède les pouvoirs de le céder.

Lire également : Peut-on investir dans l’immobilier quand on est locataire ?

Dans la mesure où un associé décidait de quitter la société après un conflit, il pourra le faire sans impacter la sûreté de la structure. Après qu’il ait cédé ses parts sociales, les autres membres de la famille pourront procéder au rachat de celles-ci. À défaut, des personnes étrangères à la société peuvent racheter les parts mises en vente et bénéficier d’un agrément selon leurs statuts.

Quand il s’agit d’une indivision, l’indivisaire qui  devrait hériter d’un patrimoine immobilier et qui veut sortir de l’indivision peut mettre à mal les autres associés. En voulant concrétiser sa volonté, il contraindrait les autres adhérents à mettre l’immeuble en vente. Cet état de choses aurait pour conséquence la sortie du bien en question du patrimoine familial.

A lire en complément : Pourquoi acheter un appartement et le louer ?

Simplifier la gestion du patrimoine immobilier

SCI familiale

Gérer un patrimoine immobilier revient à assurer l’entretien de l’immeuble ainsi qu’à accomplir les tâches administratives et le remplissage des déclarations fiscales. Lorsque la répartition des tâches est mal faite, ce qui est parfois le cas, des mésententes peuvent naître entre les membres de la famille. Certaines personnes pourraient pointer du doigt celles qui ne s’occupent pas correctement ou régulièrement de leurs tâches.

Uns SCI familiale permet de remédier à cette situation en répartissant les tâches de manière raisonnable. Par exemple, le gérant de la société peut être chargé de la gestion, l’administration et la mise en location des biens immobiliers. Ses pouvoirs seront encadrés par l’objet social de la société. Le statut de la SCI familiale peut aussi prévoir des clauses qui limitent le pouvoir en imposant un vote des associés pour la prise de certaines décisions.

Lorsque la SCI n’est pas constituée, les successeurs prennent des décisions en votant à l’unanimité ou aux 2/3 des indivisaires. Les situations de blocage sont alors relativement fréquentes. Ainsi, les membres qui interviennent dans le processus de prise de décisions d’une SCI doivent respecter les conditions prévues dans les statuts. Cela permet d’éviter les conséquences de l’indivision.

Optimiser la succession

Le cadre fiscal d’une succession peut être amélioré de plusieurs façons. Constituer une SCI sert à optimiser le coût d’une succession. L’une des stratégies utilisées dans ce cas est la donation progressive des parts sociales. Pour les parents, cette méthode consiste à céder progressivement leurs parts à leurs enfants.

L’autre astuce qui peut être utilisée avec ou sans la donation est le démembrement des droits de propriété des parts sociales. Ici, les parents peuvent faire don de la nue-propriété de leurs parts sociales à leurs successeurs. Alors, ils se contentent de l’usufruit. Ce qui leur permet d’utiliser les parts et d’en percevoir les revenus.

ARTICLES LIÉS