Loi Pinel 2021 : les pièges à éviter

Loi Pinel 2021 les pièges à éviter

La loi Pinel favorise l’investissement dans l’immobilier. Elle permet notamment de bénéficier d’une économie d’impôt. Ceci est possible si le propriétaire du bien acquis s’engage à le mettre en location pendant 6, 9 voire 12 ans.

En plus, le logement concerné doit abriter en zone A, A bis ou B1. Ainsi, l’acquéreur pourra obtenir une réduction fiscale comprise entre 12 à 21% en fonction de la durée de location. Cependant, quels sont les freins au dispositif d’investissement Pinel 2021 ? La réponse dans la suite.

Lire également : Bordeaux : choisir le bon quartier pour se loger ou investir

Le non-respect des contraintes de la loi Pinel

Avant d’investir dans un bien immobilier, il est important de vérifier si celui-ci est conforme à la loi Pinel. Le cas contraire constitue un piège à éviter pour jouir des avantages du dispositif Pinel. En effet, vous devez répondre à de nombreux critères pour ce faire.

Assurez-vous que la zone d’implantation du bien immobilier est éligible à la loi Pinel, qu’il est adapté aux exigences des labels « verts » de rénovation. En outre, vous devez penser à la capacité de revente de votre bien. Serait-elle moins chère qu’à l’acquisition ? Telle est l’interrogation à laquelle il convient de trouver de réponse.

A découvrir également : Quelle banque propose le meilleur taux ?

La non-vérification de l’emplacement du bien acquis

Pour investir grâce à la loi Pinel 2021, vous devez respecter quelques critères en matière d’emplacement du bien. L’important, c’est d’attirer les locataires. Mais avant, vérifiez la compatibilité de votre ville avec la loi Pinel 2021.

L’autre piège auquel vous pouvez faire face est le fait de ne pas parvenir à louer votre bien immobilier pour défaut de préparation. En effet, les loyers sont en quelque sorte votre recette foncière première. Outre les réductions d’impôts obtenues, ils vous aideront à fructifier votre investissement.

loi Pinel

De fait, prenez le temps nécessaire pour vérifier si le logement est par exemple bien positionné pour les transports communs. Les locataires seront intransigeants sur la situation et la praticité du bien. Ils recherchent d’ailleurs des logements à proximité des transports, commerces, écoles, universités, etc.

Le non-remboursement de son emprunt

Investir dans un bien immobilier vous amène probablement à effectuer certains emprunts. Ces derniers vous permettront de financer l’ensemble ou une partie de votre investissement. Cependant, le fait d’opter pour cette alternative vous endette. Il est donc conseillé de peser le pour et le contre de votre investissement avant de vous laisser choix.

La question principale à laquelle vous devez trouver absolument de réponse sera de savoir si vous serez en mesure d’honorer vos mensualités d’emprunt. Pour ce faire, vous devez prendre en compte plusieurs facteurs. En effet, estimez le montant à percevoir grâce aux réductions d’impôts et aux loyers. Comparez ensuite ce montant à celui à investir dans votre bien. La différence vous permet de déduire la somme à investir par vous-même.

Surévaluer le loyer potentiel

Il s’agit d’un piège qu’il faut aussi éviter dans l’investissement Pinel en 2021. Ce dispositif exige en effet le respect du plafonnement des loyers. Ainsi, il est conseillé de comparer le loyer à demander à vos futurs locataires à celui qui est actuellement pratiqué dans l’immobilier. Il ne tient qu’à vous de vous de voir comment vous pouvez l’adapter à votre quartier pour le rendre plus compétitif.

ARTICLES LIÉS