Isolation par l’extérieure : maximiser la performance énergétique et le confort

Un mur mal isolé peut entrainer jusqu’à 25% de déperdition énergétique qui entraine une surconsommation d’énergie ainsi qu’une perte en confort. D’où l’importance de privilégier l’isolation par l’extérieure qui offre des avantages non négligeables.

Comprendre l’isolation par l’extérieure d’une habitation

L’isolation par l’extérieur est une technique dont l’objectif est de mettre en place une isolation sur l’ensemble du mur extérieur ou ceux qui sont plus exposés au vent et au froid. Cela dit, un matériau isolant générique est donc posé sur le mur avant d’être recouvert d’un revêtement de façade pour embellir les murs, à savoir les lames de bardages en fibres-ciment, les clins, etc.

Lire également : La pyrogravure : une technique de gravure sur bois

Cette intervention consiste donc en la création d’une enveloppe thermique tout autour de la bâtisse afin d’éviter les transmissions ou les pertes de chaleur. Une isolation par l’extérieur bien faite permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Certes, les travaux représentent un gros investissement. Toutefois, ils sont rentabilisés assez rapidement grâce aux économies effectuées sur la facture d’énergie. De plus, il existe de nombreuses aides qui permettent d’alléger le budget. Cela dit, il est conseillé de se renseigner à ce sujet pour ne pas laisser passer l’occasion de recevoir des subventions.

Les techniques d’isolation existantes

Il existe plusieurs techniques d’isolation par l’extérieur qui peuvent être adoptées lors des travaux. La technique la plus répandue est l’isolation sous enduit. Ici, l’artisan procède à la mise en place de panneaux isolants rigides qui sont généralement conçus en polystyrène expansé ou PSE. Ces éléments sont donc placés à l’extérieur, contre les murs, puis recouverts d’enduit afin de rendre la façade totalement étanche.  Dans le cas d’un logement avec des murs en pierre, les isolants comme de la laine de roche ou de la fibre de bois sont à privilégier.

Lire également : Quel luminaire cuisine privilégier ?

Parmi les techniques utilisées lors de l’isolation par l’extérieur, il y a également la vêture ainsi que le vêtage. Le principal point commun de ces méthodes, c’est qu’elles sont composées d’un ornement ainsi que d’un panneau isolant qui sont placés au niveau du mur support. Par contre, ces deux procédés se distinguent par le fait que le premier est associé à l’isolant, contrairement au second qui n’en dépend pas.

Pour aller encore plus loin, les artisans peuvent aussi procéder à l’isolation par l’extérieur sous bardage. Ceci dit, ils procèdent à la création d’une seconde ossature à la bâtisse du logement et qui se fixe sur les murs existants à l’extérieur. Cette technique permet d’intégrer de l’isolant entre les deux éléments avant de fixer un bardage sur la deuxième ossature. 

Le bardage est facile à reconnaitre grâce à la présence de lames qui peuvent être soit emboitées, soit superposées. Il existe dans des textures et des couleurs très variées afin de personnaliser la façade. Celui-ci peut également être conçu à partir de différents matériaux, à savoir :

  • PVC
  • Métal
  • Ardoise
  • Bois, etc.

Comprendre les avantages de l’isolation par l’extérieur

Décidément, l’isolation par l’extérieur permet de faire d’importantes économies sur les longs termes, en réduisant la perte d’énergie qui entraine inutilement une surconsommation. Par ailleurs, ce type d’isolation permet de gagner près de 500 euros par an au niveau du système de chauffage. Celle-ci agit justement comme un habit qui offre une protection supplémentaire à la bâtisse contre les intempéries et en éliminant les ponts thermiques. Améliorant la respirabilité de la maison, cette intervention permet de mieux réguler l’humidité à l’intérieur, garantissant un confort optimal en été comme en hiver.

 De plus, cette intervention contribue à apporter une plus-value au bâtiment en redonnant une nouvelle vie à la façade, surtout lorsqu’elle est usée ou ternie par le temps. Ceci pourrait d’ailleurs augmenter sa valeur dans le cas où celui-ci est revendu. Afin de préserver l’environnement, de plus en plus de propriétaires se tournent également vers des matériaux écologiques qui sont appréciés pour leur durabilité.

Pour obtenir une bonne isolation, le matériau isolant utilisé doit avoir une épaisseur comprise entre 15 à 20 cm environ. Le choix de l’isolation par l’extérieur permettra aussi d’optimiser la performance de l’isolation tout en évitant la perte de surface habitable, car tout se passe à l’extérieur de la façade. Contrairement à l’isolation par l’intérieur, l’intervention n’entraine aucune gêne particulière. En effet, il n’est pas nécessaire pour les propriétaires de déménager durant les travaux. Par ailleurs, l’intérieur est toujours propre puisqu’il n’y a ni poussières ni débris.

Les erreurs à ne pas commettre lors des travaux

Indispensable pour améliorer la performance énergétique d’une habitation, l’isolation par l’extérieur est une intervention complexe et couteuse. Par conséquent, elle doit être réalisée correctement. Cependant, il y a des erreurs commis durant le chantier et qui peuvent avoir des impacts négatifs sur le logement. Notamment, le mauvais choix de l’isolant qui pourrait aggraver les déperditions énergétiques tout en engendrant des problèmes d’humidité dans la maison. Ainsi, il est primordial de bien choisir le type d’isolant à utiliser en fonction des caractéristiques du bâtiment.

Il arrive parfois que les ponts thermiques ne soient pas pris en compte. Pourtant, ces zones mal isolées laissent facilement échapper l’air chaud provenant de l’intérieur de la maison. Cela dit, il est donc primordial de cibler en particulier ces zones pour s’assurer qu’ils sont correctement isolés afin de rétablir la performance énergétique de la maison.

Certains artisans négligent également la mise en place de pare-vapeur lors de l’isolation par l’extérieur. Pourtant, ce matériau est d’une grande utilité puisqu’il permet d’empêcher la formation de condensation dans les murs. Lorsqu’il n’est pas posé correctement, il y a beaucoup plus de risques pour que l’humidité s’accumule à l’intérieur de la façade, entrainant l’apparition de moisissure.

Combien coûte l’isolation par l’extérieur ?

Le prix de ce type d’intervention dépend de nombreux paramètres à savoir l’isolant utilisé. Il peut y avoir un écart important entre les différents matériaux d’isolation. Evidemment, le coût à débourser varie aussi en fonction de la technique de pose adoptée, étant donné que les opérations à effectuer ne sont pas les mêmes.

Aussi, la surface isolée conditionne le coût des travaux, tout comme les caractéristiques du bâtiment, à savoir les ouvertures, présence de balcon, etc. Ce n’est pas fini, car chaque artisan applique ses propres tarifs au niveau du prix de la main d’œuvre. Pour faire de bonnes affaires, il est donc recommandé de comparer les tarifs de plusieurs professionnels. Aussi, il est conseillé de bien se renseigner sur l’artisan à engager en consultant les avis de ses anciens clients par exemple pour être sûr de faire le bon choix.

ARTICLES LIÉS