Comment traiter des lauriers malades ?

Comment traiter des lauriers malades

Le laurier est un arbuste qui tire ses origines du bassin méditerranéen. Même si sa culture n’est pas aussi difficile qu’on puisse penser, il n’en demeure pas moins que vous devez prendre plusieurs facteurs en compte avant de vous lance. Il est particulièrement vulnérable aux maladies et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de savoir comment le traiter. Découvrez comment procéder dans cet article.

Traitement des lauriers : comment faire ?

Le laurier est un être vivant et donc est donc appelé à tomber malade. Avant de vous présenter quelques traitements qui peuvent vous aider à bien entretenir votre laurier, il est judicieux de vous présenter d’abord quelques maladies dont peut être victime cette plante.

A voir aussi : Installation terrasse bois sur béton : étapes et conseils essentiels

Les maladies des lauriers

La plante de laurier peut être victime de plusieurs maladies qui viendront nuire à son bon développement. On note par exemple l’oïdium. Il s’agit là d’une maladie qui attaque très régulièrement cette plante. Il existe 2 types d’oïdium. Le premier est appelé « blanc » et se manifeste par une coloration blanchâtre qui apparaît à l’avant et au revers de la feuille de la plante.

Le second quant à lui est appelé oïdium perforant. Il s’accompagne de perforation et de déformation des feuilles. Par la suite, la plante de laurier peut également être attaquée par la verticilliose. Une fois attaquées par cette maladie, les feuilles de laurier jaunissent, sèchent et finissent par tomber, ce qui va causer peu à peu le dépérissement de la plante.

A lire aussi : Piscine : comment choisir sa piscine enterrée ?

laurier

Par ailleurs,  on note aussi la présence de la maladie des taches foliaire provoquée par les champignons. En outre, on cite aussi le chancre bactérien qui attaque l’écorce de l’arbre et cause des déformations. En dépit de toutes ses maladies dont peut être victime le laurier, il existe divers moyens permettant d’y venir à bout.

Ce qu’il faut faire pour traiter les lauriers

Il existe plusieurs astuces permettant d’éviter d’éventuelles attaques sur vos lauriers ou alors de se débarrasser des parasites qui attaquent déjà vos lauriers. Pour traiter vos lauriers à titre préventif, vous devez éviter les arrosages excessifs, utiliser une solution comme la bouillie bordelaise. Concernant cette dernière idée, il suffit de régulièrement pulvériser cette solution sur vos plantes de laurier. Ainsi, elles seront immunisées contre des attaques.

Si vous constatez que vos lauriers sont déjà attaqués, vous devez chercher à vous débarrasser de la maladie en question. Pour cela, vous devez observer vos lauriers et vous débarrasser des parties déjà touchées. Concoctez une solution à base d’eau et de lait (respectivement 4 et 1 litre)  et pulvérisez sur vos lauriers jusqu’à disparition totale de la maladie. Vous pouvez également utiliser la bouillie bordelaise afin de vous débarrasser des maladies dont sont victimes vos lauriers.

Prendre soin de ses lauriers pour leur bon développement

Lorsque vous décidez de planter les lauriers, vous vous condamnez à prendre soin d’eux. Le laurier est une plante beaucoup prisée pour sa robustesse et sa résistance aux maladies qui constituent les raisons pour lesquelles ils sont fréquemment plantés pour les haies. Dès lors, prendre soin de ses lauriers permettra leur bon développement ce qui ajoutera de l’esthétique dans votre jardin par exemple.

Les maladies courantes des lauriers et comment les prévenir

Malgré la robustesse et la résistance aux maladies des lauriers, ils peuvent être sujets à certaines pathologies. Les maladies les plus courantes chez les lauriers sont généralement causées par des champignons ou des bactéries nuisibles à leur bon développement.

L’une de ces maladies est l’oïdium. Elle se caractérise par une fine couche de poudre blanche qui recouvre les feuilles, freinant ainsi le processus photosynthétique de la plante. Pour prévenir cette infection, il faut éviter d’arroser trop souvent vos plantations, ce qui créerait un environnement propice au développement du champignon responsable.

Il y a aussi le phénomène appelé « taches foliaires », résultant principalement d’un excès d’humidité sur les feuilles du laurier. Cette condition peut entraîner une décoloration et éventuellement une chute prématurée des feuilles, diminuant ainsi sa capacité à produire de l’énergie vitale pour son bon développement.

Pour éviter cela, il est recommandé de ne pas arroser directement sur le feuillage, mais plutôt en profondeur, afin que ses racines puissent absorber suffisamment d’eau, encore moins dans sa période végétative active.

On note aussi l’apparition occasionnelle de brûlures foliaires dues notamment aux fortes chaleurs ou à un fort taux d’UV index. Cela peut causer un aspect jaunâtre voire brunissant sur vos plantations, dès lors qu’elles n’ont pas été assez protégées contre cet effet néfaste du soleil.

Cités ci-dessus et bien plus encore, pensez à bien surveiller régulièrement vos lauriers et à apporter les soins appropriés dès que vous remarquez un quelconque signe de maladie. Une taille adaptée aux besoins de votre plante est aussi cruciale pour éviter l’apparition des maladies.

Prendre soin de ses lauriers, c’est avant tout être attentif à leur santé et agir rapidement face à toute menace qui pourrait les affaiblir voire les tuer.

Les erreurs à éviter lors du traitement des lauriers malades

Si vous avez remarqué des signaux d’alerte sur votre laurier et que celui-ci montre des signes de maladie, il faut être vigilant quant aux erreurs courantes à éviter pour une intervention réussie. Avant tout, veillez à ne pas arroser excessivement vos plantations : cela peut les rendre plus vulnérables aux infections fongiques et bactériennes qui affectent fréquemment les lauriers.

Autre erreur classique à éviter lors du traitement de vos lauriers : l’utilisation excessive de pesticides. Les produits chimiques peuvent être nocifs non seulement pour votre plante, mais aussi pour vous-même et l’environnement en général. Au lieu de cela, optez plutôt pour des traitements naturels ou biologiques tels que le purin d’ortie ou encore les huiles essentielles.

Il ne faut pas négliger l’emplacement adéquat du laurier dans votre jardin. Une exposition prolongée au soleil peut entraîner une décoloration précoce des feuilles, tandis qu’un manque persistant d’eau peut causer leur dessèchement rapide.

Il faut diagnostiquer correctement la maladie avant toute intervention. Effectivement, traiter un problème sans connaître réellement sa cause pourrait aggraver les choses ou même engendrer un nouveau souci. Il est recommandé de faire appel à un professionnel si vous n’êtes pas sûr(e) du diagnostic.

Prendre soin correctement de ses arbustes nécessite une certaine vigilance, mais aussi beaucoup de savoir-faire étayé par exemple par une bonne compréhension des besoins spécifiques à chaque espèce. En évitant ces erreurs courantes, vous pouvez aider à préserver la santé de vos plantations et ainsi profiter encore longtemps de leur charme incomparable !

ARTICLES LIÉS