Élimination algue piscine : nos experts vous guident !

Élimination algue piscine nos experts vous guident

La prolifération des algues dans les piscines est un phénomène très fréquent dont plusieurs ignorent toujours comment s’en débarrasser. En effet, dès que les algues poussent dans une piscine, elles transforment la couleur de l’eau. Pour ce faire, il est important de trouver une solution appropriée aussitôt qu’on remarque l’apparition des premières algues, ou mieux, prévenir leur apparition.

Pourquoi les algues apparaissent-elles dans une piscine ?

La meilleure façon de trouver une solution à la prolifération des algues dans une piscine consiste à identifier au préalable ces réels motifs d’apparition. En effet, les algues sont des plantes qui se développent grâce à la lumière et à l’eau. De ce fait, elles peuplent les océans, les eaux douces, et même les piscines. Leur apparition est liée à plusieurs motifs :

A lire aussi : Comment choisir la piscine parfaite pour votre jardin

Dans le premier cas, la prolifération des algues peut être liée au déséquilibre du PH de l’eau de piscine, à la baisse d’efficacité du chlore ou à la multiplication des conditions naturelles favorables à la croissance des algues. Dans le second cas par contre, l’apparition des algues est due à l’insuffisance de la durée de filtration de l’eau ou à l’endommagement du filtre. Pour finir, un déséquilibre acido-basique et la simple présence de l’homme dans l’eau suffisent à diffuser les matières organiques nécessaires au développement des algues.

algues piscine

Éliminer les algues vertes grâce à un contrôle régulier

L’apparition des algues vertes dans une piscine peut être source de différentes pathologies chez l’homme. Ainsi, il est généralement mieux de s’attaquer aux algues dès leur toute première apparition. Pour ce faire, vérifier fréquemment l’état du filtre et de la pompe du filtre d’eau. Remplacez automatiquement ces dispositifs lorsque vous constatez un dysfonctionnement. Lorsque la prolifération des algues vertes est un peu avancée, faites-les aspirer.

Diverses solutions existent pour se débarrasser des algues vertes qui apparaissent au fond du Bassin. Cependant au lieu d’attendre la contamination avant de chercher des solutions, il est préférable de prévenir le phénomène.

Pour ce faire, filtrez l’eau le plus régulièrement possible et utilisez au maximum le système de filtration. Faites contrôler la qualité d’eau en moyenne 3 fois par semaine. En effet, le niveau normal de pH dans une piscine est compris entre 7,2 et 7,6. Un pH inférieur ou supérieur à ce niveau doit être rapidement rectifié soit par un pH plus soit par un pH min. Il en est de même pour le taux de chlore qui doit avoisiner 1 mg/l ou 1 ppm. Lorsqu’il est faible, faites usage des granulés pour l’occasion. Si par contre la présence du chlore est excessive, ouvrez les volets de la piscine et laissez agir les rayons ultraviolets du soleil. Attendez 24 h après la rectification du taux de chlore avant d’ajouter votre produit anti algues.

Par ailleurs, dans la mesure où vous éliminez les algues, mais que la couleur verte est toujours présente, servez-vous des brosses de piscine pour effectuer un nettoyage complet des surfaces. Il est possible que vous ne remarquiez pas de changement évident malgré tous vos efforts. Dans ce cas, contactez un professionnel qui se chargera d’établir un diagnostic certain et d’administrer un traitement adéquat.

Les différents types d’algues et comment les identifier dans votre piscine

Il existe plusieurs types d’algues pouvant se développer dans une piscine. Les plus courantes sont les algues vert-bleu, que l’on trouve généralement en quantité importante à la surface de l’eau ou sur le fond du bassin.

Le second type est celui des algues noires qui, comme leur nom l’indique, ont une couleur sombre et peuvent causer des tâches inesthétiques sur les parois de la piscine. Elles apprécient particulièrement les eaux chaudes et stagnantes.

Il y a les algues moutarde, aussi connues sous le nom « d’algue jaune ». Ces dernières ont un aspect poudreux et collant au toucher. Ce type d’algue peut être très difficile à éliminer lorsqu’il n’est pas traité rapidement.

Afin d’établir un traitement efficace contre ces différentes formes d’algues qui s’avèrent résistantes aux traitements traditionnels, il faut savoir prendre en compte quelques facteurs clés pour déterminer quel produit conviendra le mieux.

  • Niveau de pH : Si vous constatez que le pH de votre eau est trop bas ou trop haut, cela peut favoriser la croissance des algues.
  • Taux d’alcalinité : Trop faible, elle affaiblit considérablement les systèmes immunitaires ; si c’est trop élevé, elle engendrerait une accumulation tartare du calcium.
  • Niveau de chlore : Un taux insuffisant ou trop élevé peut favoriser l’apparition des algues.
  • Température de l’eau : Plus elle est chaude, plus les algues ont tendance à se développer rapidement.

Dans le cas où vous ne parvenez pas à identifier la nature du type d’algue dans votre piscine, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. Ce dernier pourra diagnostiquer précisément le problème et élaborer un traitement adapté en fonction des particularités de votre bassin.

Les méthodes de traitement chimique et naturel pour éliminer les algues de votre piscine

Les méthodes de traitement chimique et naturel pour éliminer les algues de votre piscine

Il existe deux grandes catégories de traitements visant à éliminer les algues : le traitement chimique et le traitement naturel.

Le traitement chimique consiste à utiliser des produits spécialement formulés pour lutter contre les algues. Les plus courants sont le chlore, le brome ou encore l’oxygène actif qui peuvent être utilisés sous forme liquide, en granulés ou en pastilles.

Les avantages du traitement chimique résident dans leur efficacité rapide ainsi que la simplicité d’utilisation. Il faut respecter les doses recommandées par le fabricant afin d’éviter une surconcentration pouvant irriter la peau et les yeux.

Le traitement naturel quant à lui utilise des agents non-chimiques tels que l’algue verte (qui va concurrencer et empêcher la prolifération des autres types d’algues), un filtre ultra-violet (qui détruit directement les spores) ou encore du peroxyde d’hydrogène qui permet une oxydation biocide sans ajouter aucun produit toxique. Cette alternative écologique peut aussi présenter un coût moins élevé en entretien mais prendra souvent plus de temps avant que vous ne constatiez un résultat satisfaisant.

Dosage précis : il faut respecter les doses recommandées par le fabricant pour éviter une concentration excessive qui pourrait irriter la peau et les yeux.
• Répartition homogène : en fonction de la superficie et du volume d’eau, il faut répartir uniformément l’anti-algues dans toute la piscine.

Chaque méthode possède ses avantages mais aussi ses inconvénients. Il faut choisir en fonction des contraintes écologiques, économiques et pratiques de l’année.

Comment prévenir l’apparition des algues dans votre piscine ?

Pour éviter l’apparition des algues dans votre piscine, pensez à bien mettre en place une routine d’entretien régulier. Voici quelques astuces pour garder votre eau cristalline tout au long de la saison :

• Vérifiez régulièrement le pH et le taux de chlore : Le pH doit être maintenu entre 7,2 et 7,4 pour empêcher les algues de proliférer. Un taux de chlore compris entre 1 et 3 ppm est aussi recommandé.
• Nettoyez vos équipements régulièrement : Les skimmers, les filtres à sable ou encore les robots nettoyeurs peuvent accumuler des débris organiques favorisant la croissance des algues. Il faut donc penser à nettoyer ces éléments toutes les semaines voire tous les deux jours en cas d’utilisation intensive.
• Surveillez la température extérieure : Les fortes chaleurs sont propices au développement rapide d’algues. Il peut donc être nécessaire d’ajuster le dosage du traitement anti-algues pendant cette période ou encore installer une bâche solaire pour maintenir la température sous contrôle.
• Ajustez le temps de filtration selon l’utilisation : Plus on utilise sa piscine, plus elle aura besoin d’être filtrée efficacement afin d’éviter tout dépôt susceptible de nourrir les algues. Pensez à bien filtrer l’eau pendant l’été.
• Privilégiez les revêtements lisses : Les surfaces en carrelage ou en béton sont moins propices au développement des algues que les liners ou encore les coques polyester. Si vous envisagez de faire construire une piscine, n’hésitez pas à demander conseil sur le choix du revêtement.

En appliquant ces conseils simples mais efficaces, vous pourrez profiter d’une eau claire et saine tout au long de la saison estivale. N’oubliez pas qu’un entretien régulier permet aussi d’allonger la durée de vie de votre équipement et d’économiser ainsi sur le long terme.

Les erreurs à éviter lors du traitement des algues dans votre piscine

Lorsqu’on constate la présence d’algues dans sa piscine, il faut déterminer précisément le type d’algue présent dans l’eau. Effectivement, chaque espèce nécessite un traitement spécifique pour une élimination optimale.

• Utiliser trop de produits chimiques : Les traitements anti-algues sont efficaces mais doivent être utilisés avec parcimonie afin de ne pas endommager l’équipement ou contaminer l’eau. Suivez bien les dosages recommandés et n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel en cas d’utilisation intensive.

• Négliger l’équilibre chimique global : Le pH, la concentration en chlore ou encore en stabilisants sont autant de facteurs qui influencent la croissance des algues. Il faut donc veiller à maintenir ces paramètres tout au long de la saison pour prévenir toute prolifération.

• Oublier de nettoyer son équipement régulièrement : Les filtres encrassés ou encore les skimmers obstrués favorisent la croissance des algues en retenant des matières organiques résiduelles.

• Se focaliser uniquement sur le fond et négliger les parois : La plupart des propriétaires de piscine ont tendance à traiter l’eau mais omettent les parois. Les algues peuvent s’y développer et se propager rapidement.

En évitant ces erreurs communes, vous pourrez éliminer efficacement les algues de votre piscine sans endommager l’équipement ou le revêtement. Rappelez-vous que la prévention est toujours plus simple que la guérison et qu’il vaut mieux investir dans un entretien régulier plutôt que d’avoir recours à des traitements coûteux en cas d’infestation avancée.

ARTICLES LIÉS