Pose d’un grillage souple : les différentes méthodes

La pose d’un grillage souple est un excellent moyen pour délimiter votre espace afin de le préserver des intrusions. Cependant, l’installation du grillage souple nécessite des méthodes très spécifiques. Voici quelques idées qui vous renseignent sur les méthodes les plus appropriées pour réussir l’installation de votre grillage souple.

Prendre les mesures

Pour réussir convenablement la pose d’un grillage souple, vous devez délimiter le grillage avec précision. Pour cela, vous devez identifier clairement les mesures de la clôture. En ce qui concerne la délimitation de votre grillage, il est conseillé de planter des piquets aux deux extrémités de l’emplacement dédié à votre installation. Reliez-les ensuite avec une ficelle simple. L’implantation d’un piquet sur le long de la ligne, tout en respectant une limite de deux mètres, vous permet de marquer l’emplacement des poteaux intermédiaires. Ce processus vous permet d’identifier le nombre de rouleaux grillagés ainsi que le nombre de poteaux à acheter. Par ailleurs, il est conseillé de prévoir un peu plus de grillages que nécessaire pour être à la hauteur de l’exécution de votre clôture grillagée.

A lire également : Parquet de Versailles : tout savoir sur ce type de parquet !

Creuser le terrain pour enfoncer les poteaux

La pose d’un grillage souple nécessite de couler de petites fondations pour sa solidité. Cette fondation est un excellent moyen pour renforcer la solidité du grillage souple. L’implantation des piquets va absolument vous permettre de savoir où creuser pour enfoncer les poteaux. De ce fait, il est recommandé de retirer les piquets un à un de manière à y creuser les fondations des poteaux de votre grillage souple. Chaque poteau doit être enfoncé sur un quart de sa longueur. C’est pour cela qu’il est conseillé de creuser des trous d’une profondeur de quarante centimètres. La largeur de chaque trou doit correspondre au volume des poteaux. Après avoir creusé les trous, vous devez penser à enfoncer les poteaux d’angle. Assurez-vous que les poteaux d’angle enfoncés sont bien droits. Fermez correctement les trous avec du ciment à l’aide de la truelle. Reliez les poteaux d’angle les uns aux autres à base d’une ficelle tendue, attachée en hauteur de chaque poteau. Ce qui vous donne la possibilité de créer un repère visuel pour la pose et le niveau des poteaux intermédiaires. Vous pouvez toutefois utiliser les jambes de force pour donner de renfort à votre installation.

Sceller les poteaux intermédiaires

Vous avez la possibilité d’aligner les poteaux intermédiaires à l’aide d’un fil tendu. Il est préférable d’enfoncer les poteaux intermédiaires d’une dizaine de centimètres avant de les sceller à l’aide du béton. L’utilisation d’un fil à plomb est un meilleur moyen pour vérifier que chaque poteau est bien droit. L’utilisation de la ficelle vous permet également d’aboutir à votre objectif. Si vous constatez après vérification que les poteaux intermédiaires ne sont pas droits, vous avez la possibilité de les ajuster avant que le béton sèche. Si vous n’êtes pas en mesure d’enfoncer tous les poteaux en une seule fois, il est recommandé de préparer le béton en fonction du nombre de poteaux que vous souhaitez enfoncer. Ce qui laisse entrevoir que vous ne devez pas préparer trop de béton d’un seul coup, sauf si vous avez le temps nécessaire pour exécuter les travaux en une seule fois.

A lire également : Quelles sont les étapes pour rénover une maison ?

Installer les fils de tensions et tendeurs

Prenez l’extrémité de chacun des poteaux pour installer trois tendeurs à l’aide d’un fil de tension. Pour cela, il est conseillé de commencer par le tendeur le plus bas. Utilisez un morceau de fil de tension de 30 centimètres pour accrocher les tendeurs. Faites passer le fil de tension dans les trous des piquets et du tendeur avec la pince universelle. Fixez le tout ensemble et coupez l’excédent du fil avec la pince coupante. Introduire le fil dans le système du tendeur afin de le serrer à aide d’une clé plate. Répétez la même opération pour chaque tendeur et son extrémité. Vous pouvez passer par derrière les jambes de force pour faire passer le fil de tension du tendeur de base dans les trous de chaque poteau jusqu’à l’extrémité où se situe l’autre tendeur.

La mise en place du grillage

Vous pouvez procéder à la mise en place du grillage souple, lorsque les poteaux sont bien scellés. Pour que le ciment soit complètement sec, il est conseillé d’atteindre un délai de cinq jours. La pose du grillage souple avant ce délai peut avoir de répercussion sur la position normale des poteaux. En clair, l’installation du grillage souple avant les cinq jours peut faire déplacer les poteaux. Pour que la réalisation de votre pose soit un succès, vous devez fixer les tendeurs sur tous les poteaux d’angle. Pensez ensuite à passer un fil de tension à travers tous les poteaux. Prenez le soin de couper un fil de tension dont la longueur est supérieure à la longueur totale de votre grillage souple. Vous devez veiller à ce que les fils de tension soient bien tendus. Les tendeurs vont vous permettre d’atteindre ce but. Enfilez la barre de tension dans la toute première barre du rouleau de grillage souple. Cette barre doit être ensuite fixée à votre premier poteau d’angle. Juste après cette étape, faites dérouler le rouleau grillagé sur le long de vos poteaux. Vous pouvez attacher le grillage souple à chaque poteau à l’aide d’un fil de fer. Pour réussir cette opération, il est conseillé de travailler à deux. Le rôle de l’un d’entre vous consistera à dérouler les grillages, et l’autre veille à ce qu’ils soient bien tendus.

ARTICLES LIÉS